Takeshi Kitano ou l'art de l'absurde

Publié le par raoulcinephile

L’extrait d’aujourd’hui est tiré du film Glory to the filmaker de Takeshi Kitano. Second volet de sa trilogie sur la création, meilleur que le premier, un ratage total, Takeshi’s, et moins bon que le dernier, Achille et la tortue, une sorte de retour aux sources (plus structuré, plus d’émotions…).

 

Séquence absurde par excellence, symbolisant parfaitement cette malice de Kitano-san lorsqu’il s’agit de glisser des phénomènes incroyables dans un quotidien banal, globalement rangé et sans imprévu. Ici, deux cuisiniers font du catch, rossant un client mécontent. C’est loufoque et délicieusement absurde. Héritage du manzaï, principe comique reposant sur un duo jouant de la repartie, univers singulier dans lequel Takeshi fit ses premières armes, et de ce trait d’humour typiquement nippon. Le grossier côtoyant souvent le raffinement. Et ce n’est pas la filmographie de notre homme qui nous fera mentir sur ce point. Du racé Dolls au scatologique Getting Any, il y a un grand écart que le réalisateur japonais réussit sans problème. Bref, un petit extrait histoire de me détendre les babines.

 

 

 
PS : Je remercie une fois encore mon pote Raymond qui se charge du patrimoine cinématographique à destination des chiens. Un peu l'INA des toutous.

Publié dans Extraits

Commenter cet article